Le démantèlement du Costa Concordia

 
Mercredi 24 mai 2017 - Il ne reste presque plus rien du Costa Concordia :
 
Lundi 27 février 2017 - Les caissons du Concordia à Piombino :

Les premiers caissons qui ont servis au renflouement et à tenir le Concordia à flot jusqu’à Gênes (I), sont arrivé le 23 février sur le nouveau quai du port de Piombino (I), afin d’y être démonté et recyclé.

Photo Francesco Santoncino
 
Mercredi 11 janvier 2017 - Le Concordia aujourd'hui :
 
Lundi 26 décembre 2016 - Infos démantèlement Concordia :

Le démantèlement du Concordia se poursuit dans la cale sèche "Dry Dock 4", il y a actuellement 150 techniciens. La découpe du pont 1 est terminée et les derniers blocs ont été supprimés. Les travaux de nettoyage de la salle des machines du pont 0, -1 et -2 se terminent aussi et les travaux de découpe de la coque vont pouvoir débuter.

 
Lundi 3 octobre 2016 -

Un fidèle visiteur du site Hervé PANOT nous fait parvenir une vidéo en accéléré de Maritime Casualty Specialists de l’entrée du Concordia dans la cale sèche Dry Dock 4.

 
 
Mercredi 21 septembre 2016 - nouvelle vidéo du Concordia dans la cale sèche :
 
 
Jeudi 1er septembre 2016 - le Concordia dans la cale sèche "Dry Dock 4" :
 
 
Jeudi 1er septembre 2016 - le dernier voyage :
 
Mercredi 31 août 2016 - le dernier voyage c'est pour demain :

Le consortium SAIPEM et San Giorgio del Porto confirme officiellement que le Concordia effectuera son dernier voyage entre le quai "Ex Super Bacino" et la cale sèche "Dry Dock 4", le jeudi 1er septembre 2016 à partir de 9h, sauf problème météorologique.  

 
Samedi 27 août 2016 - le dernier voyage du Costa Concordia :

Les deux derniers caissons ont été supprimés hier vendredi 26 août. Les travaux de restauration de la coque sont terminés. La flottabilité du Concordia étant terminée, le remorquage du quai "Ex Super Bacino" vers la cale sèche "Dry Dock N°. 4" va pouvoir se faire à partir du lundi 29 août 2016, afin d’y être dépolluée et découpée. Cette opération signera la fin de ce palace flottant !

 
Mercredi 24 août 2016 - information de l'île de Giglio :

À ce jour les travaux de nettoyage et de restauration des fonds marins de la Punta Gabbianara se poursuivent, ils ont été ralentis à cause d’une avarie de la barge Micoperi 30 début août. Cette dernière est en cours de réparation à Porto Santo Stefano (I). Les travaux devraient se terminer si les conditions météorologiques le permettent début 2017.

 
Jeudi 28 juillet 2016 - démantèlement du Concordia :

Informations sur le démantèlement du Concordia au 27 juillet 2016. À ce jour 200 techniciens travaillent toujours sur le chantier. Les ponts 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 14 ont été totalement supprimés. Le pont 3 est en cours d’achèvement de suppression, ce qui va permettre de retirer encore 12 caissons, en plus des 8 déjà retiré ce qui portera le nombre de caissons supprimé à 20. La coque du navire est en cours d’achèvement de réparation au fur et à mesure du retrait des caissons, à la fin de cette réparation, les derniers (10) caissons seront supprimés et la coque pourra être remorquée en cale sèche pour sa destruction.

 
Lundi 23 mai 2016 -

La proue et son blister qui avait été installé à Giglio (I) pour éviter que la proue se casse lors de la rotation.

 
Jeudi 19 mai 2016 - Informations officielles sur le démantèlement du Concordia :

Le démantèlement du Concordia se poursuit à ce jour 200 techniciens travaillent sur le chantier. Actuellement la découpe des ponts 2 et 3 se termine, pendant que se poursuit le démontage des parties intérieures des ponts 1 et 0. 8 caissons ont été supprimés, S1, S2, S3, P1, P2, P3, P4 et P8, voir plan ci-dessous. Quand le colmatage des brèches sera terminé et que la coque pourra flotter seule, les derniers caissons seront supprimés, et elle sera déplacée en câle sèche pour être découpée.

 

Mercredi 18 mai 2016 - Le Concordia hier mardi 17 mai filmé par le journal "La repubblica" :

 
 
Lundi 2 mai 2016, Franco Gabrielli devient le premier policier d'Italie :

Franco Gabrielli ancien chef de la protection civile lors du naufrage du Costa Concordia, qui a mené avec un grand succès l’opération de sauvetage et du retrait du Costa Concordia entre le 13 janvier 2012 et le 10 septembre 2014 date à laquelle il a clôture l’état d’urgence. Est, (après avoir fait un cours séjour d’une année à la tête de la Préfecture de Rome), nommé patron de la police italienne et cela à la demande de Matteo Renzi premier ministre italien en accord avec le parlement italien.

 
 
Jeudi 14 avril 2016 :

Merci à Nadège et Cyril Bonnevie de nous avoir fait parvenir gracieusement cette photo prise la semaine dernière à Gênes :

 
Vendredi 8 avril 2016, information de Gênes :

Le démantèlement du Concordia avance rapidement :

  • - La découpe des ponts 5, 4 et 3 se termine.

  • - Au niveau des ponts 1 et 2, la suppression des raccords internes est en cours là aussi d’achèvement.

  • - Les travaux de flottabilité de la coque se poursuivent en vue de son déplacement dans la cale sèche pour sa destruction.

  • - 6 caissons ont été supprimés du fait que le navire s’allège les, S1, S2, S3, P1, P2 et P3.

  • - 200 techniciens travaillent sur le chantier.

 
Mardi 22 mars 2016, photos du Concordia prises la semaine dernière :
Merci à Jean Claude Bredannaz.
 
Mardi 1er mars 2016, le Concordia au mois de janvier 2016 :

Andreas Nieke, ein großes Dankeschön für Ihre Video-Abbau von Costa Concordia.

 
 
Lundi 22 février 2016, "Concordia" et non pas "Costa Concordia" :

Petite précision, mais qui a son importance, depuis août 2014, le Costa Concordia n’appartient plus à la société Costa Croisières, mais au consortium San Giorgio del Porto / SAIPEM. De ce fait, bien que je continue à écrire "Costa Concordia" pendant cette période du démantèlement le navire s’appelle en fait "Concordia".

 
Jeudi 18 février 2016, le pont "0" est hors eau :

L’avancement du démantèlement se poursuit rapidement sur le chantier du Costa Concordia, voici les dernières informations de Gênes.

Pour situer l’action des techniciens, il faut d’abord comprendre qu’il ne reste à ce jour que la coque du navire, mais cette coque représente encore 7 ponts, du pont 5 au pont – 2.

Les techniciens terminent la découpe des parties intérieures (raccords internes) des ponts, 5, 4 et 3. Ils terminent aussi le nettoyage et la suppression des séparations des ponts 2 et 1. Ces allègements permettent à la coque de remonter à un niveau presque normal (tirant d’eau 9,50 environs) ce qui va permettre aux techniciens de découvrir enfin le pont "0" à sec, du fait qu’il n’est plus sous l’eau.

A ce jour 3 flotteurs sur les 30 ont été supprimés du fait de l’allègement de la coque, les "S1 et S3" coté tribord et "P1" coté bâbord du navire. D’autres flotteurs ne sont plus utiles et vont être aussi supprimés, le "S2" coté tribord et les "P2 et P3" sur le coté bâbord.

Des travaux vont commencer sur la coque afin de restaurer la flottabilité de cette dernière et à la fin de ces travaux tous les caissons seront supprimés et la coque sera déplacée dans la cale sèche pour être détruite. Actuellement 200 personnes travaillent sur le chantier.

 
 
 
Lundi 28 décembre 2015, avancement des travaux, il ne reste plus que 5 ponts sur les 17 :

Les deux cents techniciens qui travaillent sur le démantèlement du Costa Concordia découpent actuellement le pont 5, tandis que les travaux de nettoyage et de suppression du mobilier et habillages des ponts, 2, 1 et 0 se poursuivent maintenant qu’ils sont hors eau. Après la suppression du caisson "P1" côté bâbord, c’est le caisson "S1" côté tribord qui a été supprimé.

 
Jeudi 19 novembre 2015, la dernière photo du Costa Concordia :

Un visiteur italien du site me fait parvenir la dernière photo du démantèlement du Costa Concordia. Grazie Luca !

 
Mercredi 11 novembre 2015, après les photos, la vidéo :
 
 
Samedi 7 novembre 2015, de nouvelles photos du démantèlement :

Merci au consortium San Giorgio del Porto et SAIPEM, de nous faire partager l’avancement des travaux du démantèlement du Costa Concordia. Vous pouvez aussi découvrir dans ce clip, le retrait du premier caisson P1 qui a servi au retrait du navire de l’île de Giglio (I).

 
 
Mercredi 28 octobre 2015, la découpe du pont 9 a débuté :

L’avancement du démantèlement du Costa Concordia progresse rapidement. À ce jour et selon le consortium San Giorgio del Porto/SAIPEM, il y a environ 200 techniciens sur le chantier.

Alors qu’a débuté la découpe du pont 9, les opérations de nettoyages se terminent sur le pont 3, et débutent sur le pont 2. Le premier caisson "P1" vient d’être retiré du fait que le navire s’allège au fur et à mesure. Dans les prochaines semaines, cela sera au tour du caisson "S1" d’être retiré.

Comme vous pouvez le constater, le démantèlement se poursuit et cela jusqu’à la fin du nettoyage, décapage, découpage et suppression de l’étanchéité du pont 0. À ce moment-là, tous les caissons auront été supprimés et la coque du Costa Concordia sera déplacée dans la cale sèche "Dry Dock n°4" (voir la vidéo d'animation en haut de la page), afin d’y être vidée, nettoyée, dépolluée et découpée.

 
Mardi 27 octobre 2015, le retrait d'un morceau du Costa Concordia :
 
Mardi 29 septembre 2015, les 23 mille tonnes d'acier du Costa Concordia pour le Groupe Feralpi :

C’est le "Groupe Feralpi" qui a remporté le marché de refonte des 23 mille tonnes d’acier du Costa Concordia. Situé dans la province de Brescia (I) à "Lonato del Garda" plus exactement, le groupe sidérurgique va fusionner et fondre pour produire des aciers spéciaux pour son aciérie Di Calvisano Spa. L’acier du Costa Concordia sera donc utilisé pour la fabrication de ferraillage pour les planchers civil et industriel, les ponts, les armatures pour la construction de préfabriqués civil et industriel, le ferraillage des murs de soutènement et autres structures d’acier comme les câbles d’acier. Rien ne dit que cet acier ne se retrouvera pas aussi pour la construction de structure d'acier de futurs navires de croisières.

 
Jeudi 24 septembre 2015, avancement des travaux :

Plus de précision sur l’avancement des travaux de démantèlement.

À ce jour il y a entre 180 et 200 personnes qui travaillent sur et autour du Costa Concordia. Une partie de ces personnes travaillent sur le décapage des structures internes des ponts émergés du navire. Une autre partie travaille sur la démolition des parties externes du navire et sur la restauration de la flottabilité de la coque.

La plus grande partie du travail se concentre sur les ponts 3, 4, 5.

Les ponts 14 et 13 sont totalement supprimés. En cours de finition la suppression des ponts 12, 11 et 10. Les tôles sont découpées et descendues à terre pour y être réduites en taille volumétrique si besoin et transportées en usine pour être recyclées.

La salle de contrôle des flotteurs (caissons) a été déplacée à terre pour poursuivre la surveillance de la flottabilité du navire. Des brins hydrauliques des flotteurs (caissons) les plus grands ont été supprimés sur la partie tribord du navire. Ce qui ne gêne en rien la stabilité du navire qui s’allège de jour en jour. Dans les prochaines semaines, des flotteurs (caissons) seront supprimés. En ce qui concerne la pollution, les prélèvements réguliers de l’eau et de l’air ne signalent aucun problème. Source San Giorgio del Porto/SAIPEM

 
Dimanche 20 septembre 2015, la dernière plateforme a été retirée à Giglio :

Le 11 août dernier, il ne restait à la société MICOPERI qu’à supprimer les deux dernières plateformes (1 & 2), mais les conditions météorologiques ont fait que ce travail a pris plus de temps que prévu. Aujourd’hui l’opération est totalement terminée ! Il ne reste à ce jour que les pieux en acier, les blocs de béton et encore quelques sacs de coulis qui doivent encore être retirés pour rendre à la Punta Gabbianara sa configuration initiale.

 
Mercredi 16 septembre 2015, de nouvelles photos de la découpe du Costa Concordia :

Maria Carrera, que je remercie, me fait parvenir de nouvelles photos de l’avancement du démantèlement du Costa Concordia. Sur ces photos nous distinguons la découpe du pont 11 et la poupe en cours de démontage. Cliquez sur les photos pour les agrandir.

 
Samedi 12 septembre 2015, la destination des divers matériaux :

Je vous donne quelques éléments sur la destination des matériaux qui ont ou qui vont être retirés des ponts supérieurs du Costa Concordia. L’indication "détruit" ne signifie pas qu’une partie des objets ne seront pas recyclés, mais ils devront au préalable être démontés et triés avant recyclage pour les matériaux qui peuvent être recyclés.

-          8 000 tonnes de vrac (tables, chaises, fauteuils, canapés, matelas, etc.) seront détruit à Savone (I) et Alessandria (I).

-          Le bois (étagères, portes, etc.) sera recyclé à Alessandria (I).

-          Le verre sera détruit à Gênes (I).

-          Le plastique sera recyclé à Milan (I).

-          Le papier et le carton seront recyclés à Milan (I).

-          4 700 tonnes de produits électriques et électroniques (téléviseurs, ordinateurs, réfrigérateur, lampes, etc.) seront recyclées à Milan (I).

-          600 tonnes de produits encore emballés (savons, détergents, alimentaires, etc.) seront détruit à Turin (I) et Alessandria (I).

-          7 700 tonnes de ferraille seront recyclées à Turin et Milan (I).

-          1 000 tonnes d’isolant seront détruit à Pistoia (I) et Alessandria (I).

-          1 500 tonnes d’accessoires en pierre (carrelages, étagères, marbres, etc.) seront recyclées à Alessandria (I).

 
Jeudi 10 septembre 2015, les premières photos :

Voici les premières photos du découpage des ponts supérieurs et la photo de la proue cotée tribord qui n’affiche plus le nom "Costa Concordia", d’immenses fenêtres remplacent le nom du navire. Cliquez sur les photos pour les agrandir.

 
Jeudi 20 août 2015, une nouvelle vidéo :

Sur cette nouvelle vidéo de Simone Alagio, nous apercevons que les ponts 12,13 et 14 ont été supprimés. On constate aussi que les caissons côté tribord ont été abaissés, et à ce stade du démantèlement le Costa Concordia a un tirant d’eau d’environs 13 m alors que le jour de son départ de Giglio (I) il était à un peu plus de 18 m. Grazie Simone Alagio

 
 
Mercredi 19 août 2015, le Costa Concordia il y 4 jours :

Fabio Vaccargiu a filmé il y quatre jours le Costa Concordia, on remarque que le nom "Costa Concordia" a été supprimé sur la proue du navire. Maintenant ce sont d’immenses ouvertures qui ont été faites sûrement pour l’aération et le passage de la lumière. La destruction de ce magnifique navire se poursuit inexorablement… Grazie Fabio Vaccargiu.

 
 
Mercredi 12 août 2015, une possible pollution marine à Giglio ?

L’association nationale en mémoire du Concordia, qui se bat depuis le début des travaux de suppression du Costa Concordia pour le maintien des plateformes comme récifs artificiels. Déplore qu’à ce jour et cela confirmer par Maria Sargentini la présidente de l’Observatoire pour le retrait du Costa Concordia, que 5 000 tonnes de sacs de coulis (mortier et additifs chimiques) sur les 24 000 tonnes initialement posés pour faire le matelas artificiel sous le Costa Concordia ne pourra pas être récupéré.

La cause est due au fait que des sacs ont éclatés avec le mouvement du navire, et le coulis s’est déversé et répandu dans les fonds marins rocheux 30m minimum, 80m maximum de profondeur. Le retrait des plateformes confirme ce problème, des particules de ce mélange toxique se trouveraient sur les pieds des plateformes. L’association parle aussi des 19 000 tonnes de coulis récupéré sur la surface de la mer au moment de la remonter des sacs.

L’association qualifie cela comme un homicide involontaire en cas de catastrophe environnementale et pointe du doigt les partisans de ce retrait et particulièrement le ministère de l’Environnement italien, qui voulaient à tout prix la suppression des plateformes et des matelas de coulis pour une restauration de l’environnement marin de Giglio (I) et un retour à la normale dans ce lieu protégé.

 
Mardi 11 août 2015, fin du retrait des plateformes à Giglio :

Les travaux de suppression des six plateformes arrivent à son terme avec le chargement sur la barge Micourier2 des plateformes, 3,4,5,6. La barge Micourier2 devrait quitter l’île de Giglio (I) dès que la météo le permettra, et par là même le chargement des plateformes 1 et 2 sur la barge Micourier1. Le convoi prendra ensuite la direction du port d’Ortona dans les Abruzzes (I). Avec le retrait des plateformes et le nettoyage qui se poursuit il ne restera plus rien de la mémoire de ce naufrage à Giglio (I), si ce n'est que de tristes souvenirs dans la mémoire des familles des victimes et des rescapés !

Les photos de GiglioNews : www.giglionews.it/

 
Lundi 27 juillet 2015, le pont 14 a été supprimé et à Giglio suppression d'une plateforme :

Les travaux de démantèlement se poursuivent actuellement sur le Costa Concordia, après la suppression du pont 14, va pouvoir démarrer la suppression du pont 12.

Les systèmes hydrauliques nécessaires à la flottabilité du navire ont commencé à être démontés, les caissons de flottabilités sont de moins en moins nécessaires, et ils vont être remplacés par des flotteurs portuaires au fur et à mesure de la découpe des ponts.

Le décapage du pont 14 au pont 6 étant terminé, les équipes en chargent de cette activité, vont démarrer le décapage des ponts 5, 4, 3 et 2. Les tôles sont découpées en morceaux de 8 m X 2,5 m, pour qu’elles puissent être transportée par la route.

170 personnes travaillent sur le chantier actuellement.

Aujourd'hui cela fait 1 an que le Costa Concordia est arrivé à Gênes (I).

Pendant ce temps à Giglio, la première plateforme sur les 6 présentes à été retirée par la barge MICOPERI 30. Grazie giglionews.

 
Mercredi 22 juillet 2015, le Costa Concordia filmé d'un navire de croisière :

Giuseppe Di Giovanni a filmé le Costa Concordia amarré au quai "Ex Superbacino", du navire où il se trouvait, et cela, il y a quelques semaines. Grazie Guiseppe !

 
 
Mardi 16 juin 2015, le Costa Concordia est-il vraiment foutu ?

Michael Thamm le PDG de Costa Croisières a déclaré lors d’un gala de bienfaisance organisé par la fondation Costa, que le Costa Concordia n’était pas mort et qu’il allait être recyclé en… "Futurs navires" !!  " Je ne dirais pas que c’est le dernier voyage de Concordia, parce que 90% du navire sera recyclé et il n’est pas dit que son acier ne soit pas utilisé pour créer de nouveaux navires."

Les ponts supérieurs du navire eux sont totalement détruits ça c'est certain, mais la coque elle, a t’elle vraiment souffert au point d’être jeté à la ferraille ? Alors une future nouvelle vie pour le Costa Concordia, qui bien entendu portera un autre nom ! Quoique...

 
Jeudi 11 juin 2015, la salle de contrôle des machines et la passerelle de commandement du Costa Concordia à l'origine :
 
 
 
Vendredi 15 mai 2015, le dernier voyage du Costa Concordia en 2 vidéos :
 
 
 
 
Mercredi 13 mai 2015, le Costa Concordia découpé en tranche :

Le découpage du Costa Concordia va consister à le découper en tranche, en Italie on appelle cela le découpage à la mortadelle. Au total ce sont 15 000 tranches de 11m de long, sur 2m large, et pesant chacune un poids entre 1,6 à 2 tonnes.

Cette deuxième phase va consister donc à supprimer 30 000 tonnes d’acier, par la suite il ne restera que les 20 000 tonnes de la coque.

Pour supprimer les 30 000 tonnes, il faudra un total de 3 000 conteneurs de 40 pieds chacun. Seront supprimé aussi lors de cette deuxième phase les 30 caissons qui ont servi au renflouement et au remorquage depuis l’île de Giglio (I), au total là encore il faut rajouter 18 500 tonnes.

Le Costa Concordia en service pesait en tout, 56 000 tonnes, plus les passagers et membres d’équipage. Lors de son transfert de Giglio (I) à Gênes (I), sont poids total était de 74 500 tonnes. 90 % des matériaux seront recyclés.

 
Mardi 12 mai 2015, le Costa Concordia est amarré à son nouveau quai "Ex Superbacino" :

La phase 1 étant terminé, le transfert du Costa Concordia au quai de l’Ex-Superbacino s’est bien déroulé et sans aucun incident. Les opérations d’amarrage du navire se sont terminées au alentour de 15h ce mardi 12 mai 2015, au total il aura fallu un peu plus de 24h pour, la préparation, la connexion des remorqueurs, le voyage et les manœuvres d’amarrage au quai de l’Ex-Superbacino. En détail des moyens très importants ont été mis en place :

11 navires, dont 4 remorqueurs, 2 avec une puissance de traction de 144 tonnes et 2 à l’arrière du navire. Une barge équipée d’une grue de 200 tonnes, 2 navires antipollution, 1 navire de contrôle de l’environnement et 3 navires des Gardes Côtes.

Le personnel sur le Costa Concordia : 1 responsable des opérations, 1 représentant du Consortium Ship Recycling, 1 pilote. Pour la gestion des caissons, système "Strand jack" (système hydraulique) : 1 responsable système, 1 opérateur système, 1 technicien système, 1 opérateur système BCS, 1 opérateur programmateur GHS, 1 chef des machines, 1 chef électricien. Du personel médical est aussi présent : 1 médecin et du personnel paramédical.

Le personnel en soutient du convoi est de 20 personnes dont : Ingénieurs navals, équipes d’amarrage, mécaniciens, électriciens, personnel HSE, pompiers.

25 personnes se trouveront sur les quais : Ingénieurs navals, techniciens systèmes "Strand jack", techniciens en construction navale, personnel pour la surveillance de l’environnement et de prélèvement d’échantillons de l’eau et divers autres personnels.

À partir du mercredi 13 mai, la phase 2 va débuter elle va consister à la suppression des ponts, du plus haut, le pont 14, au pont le plus bas, le pont 2. Il ne restera alors que la coque du pont 2 au pont -2.

 
 
Lundi 11 mai 2015, le démantèlement du Costa Concordia :

Des images impressionnantes de l’intérieur du navire.

 
 
Jeudi 7 mai 2015, le dernier voyage du Costa Concordia est prévu pour lundi 11 mai :

Le Costa Concordia va déménager il quitte son quai de "Pra Voltri" pour aller dans le "Molo Ex Superbacino", la phase 1 du démantèlement étant terminée avec la suppression de 5 700 tonnes de mobilier et équipement intérieur.

Le consortium San Giorgio del Porto / SAIPEM, attend le feu vert des autorités portuaires pour déplacer le navire sur une distance de 10 miles (18 km), distance parcourue en 11 heures environ.

La manœuvre totale devrait durer 24 heures environ. Les autorités portuaires sont en contact avec plusieurs services météo pour avoir des conditions de déplacement les meilleurs pour ce cours voyage. Quand le Costa Concordia sera amarré en toute sécurité à son nouveau quai, la phase 2 pourra débuter.

Un responsable des autorités portuaires de Gênes a déclaré qu'il y a de fortes chances pour que le déplacement du Costa Corcordia se fasse le lundi 11 mai. Départ de Pra Voltri 16h arrivée au quai du Ex Superbacino mardi 12 mai aux alentours de 8h30. 6 remorqueurs s'occuperont des manœuvres et du remorquage. Des navires antipollution et des Gardes Côtes seront aussi mobilisés. La vitesse du convoi sera de 2 nœuds.

La phase 2 consiste à supprimer les ponts supérieurs passagers du pont 14 au pont 6. Par la suite le Costa Concordia sera une nouvelle fois déplacée vers la cale sèche "Dry Dock" qui se trouve proche du quai "Molo Ex Superbacino", où là c’est la coque qui sera totalement vidée de son contenue et dépolluée, puis la découpe de la coque pourra commencer du pont 6 au pont -2.

 
 
Lundi 16 mars 2015, une personne s'infiltre en pleine nuit sur le Costa Concordia et filme l'intérieur :
La personne a pour profil "AdHocF1", elle a un compte You Tube et n’a pas eu la moindre crainte de s’infiltrer par effraction sur le chantier du Costa Concordia en pleine nuit. Ensuite elle va se faufiler entre les conteneurs sur le quai jusqu’à une passerelle d’accès au navire, puis elle entre dans le Costa Concordia et va monter jusqu’au pont 9 et elle va arriver au "Mediterraneo Lido", là le film s’arrête ! Bientôt une suite ? Ou la personne a été interpellée ? Nous le serons peut-être prochainement. Sûrement équiper d'une caméra GoPro elle a filmé tout son périple. À noter que le service de gardiennage est apparemment inexistant, il ne faut pas être étonné alors de retrouver des objets en vente sur le web.
 
Vendredi 6 mars 2015, informations San Giorgio del Porto/SAIPEM :
280 personnes travaillent actuellement sur le chantier du Concordia, dont 250 à bord. Le retrait du mobilier, des divers éléments de décoration/habillage et la dépollution du pont 6 sont terminés. Sur les autres ponts, les travaux progressent rapidement. Sur le risque de pollution autour du Concordia rien n’est à signaler.
 
Samedi 28 février 2015, les premières photos officielles du démantèlement :
Grazie mille San Giorgio del Porto e Saipem.
 
Samedi 21 février 2015, informations démantèlement du Costa Concordia :

Quelques informations de Gênes et du démantèlement du Costa Concordia qui se poursuit par la suppression de toute la partie intérieure du navire : Cloisons, portes, mobiliers, décors, etc. !

Pour cela il a fallu procéder à l’installation de divers éléments.

-          Système de lutte contre l’incendie à bord.

-          Installation d’un système d’éclairage intérieur.

-          Installation de câbles et d’armoires électriques.

-          Installation de monte-charge, type ascenseurs.

-          Mise en place d’un système de sécurité antichute (Rampes, filets, barrières, etc.).

-          Installation d’une grue de 60 m de haut.

-          Création d’ouvertures pour éliminer les matériaux.

-          Installation d’un système d’amarrage au quai et sous-marin pour que le Costa Concordia résiste aux plus fortes tempêtes.

-          Mise en place de boudins antipollution autour du Costa Concordia.

Actuellement entre 8 et 10 000 tonnes de matériaux ont été supprimées.

Le Costa Concordia sera ensuite remorqué dans un autre bassin le “Molo Ex Superbacino” normalement au mois de mars 2015.

Dans ce bassin, va commencer la suppression des ponts supérieurs, du 14 au 5.

Seront aussi supprimés les 30 caissons qui ont servi à redresser, renflouer et faire naviguer le Costa Concordia jusqu’à Gênes. Ils seront remplacés par la création de compartiments étanches et la pose si nécessaire de coussins gonflables

Quand il ne restera plus que la coque du Costa Concordia, elle sera remorqué une nouvelle fois dans un autre bassin le "Dry Dock", qui est en fait une cale sèche, où la coque sera découpée et recyclée.

À la fin du chantier, 80 % du Costa Concordia aura été recyclé.

La vidéo sous la carte vous montre le projet du démantèlement par animation. Carte Google earth

Ship Recycling, San Giorgio Del Porto, Saipem, présente le projet du démantèlement du Costa Concordia en 2 films.
 
 
Samedi 24 janvier 2015, le Costa Concordia début janvier 2015 :
La chaîne de TV allemande Deutsche Welle a fait un reportage début janvier à Gênes Voltri (I) sur le démantèlement du Costa Concordia.
 
Lundi 10 novembre 2014, les premières images du démantèlement :
Voici les premières images des travaux de démantèlement du Costa Concordia. Ferdinando Garre le directeur du consortium explique les différentes étapes du démantèlement avec la première phase qui consiste à supprimer les parties hautes du Costa Concordia. Ensuite le navire sera remorqué dans une cale sèche où il sera nettoyé de tous les produits encore dangereux et sa coque découpée en morceaux.
 
Mardi 4 novembre 2014, images du Costa Concordia :
 
Mercredi 29 octobre 2014, le délai pour le démantèlement sera respecté :
Le directeur du consortium pour le recyclage des navires Valerio Mulas, en charge du projet Concordia a déclaré que la destruction totale du Costa Concordia sera terminée au plus tard fin juin 2016 : "Nous pouvons confirmer que le démantèlement sera terminé dans 22 mois, nous allons respecter les délais et les travaux seront achevés au printemps 2016. Un plan de surveillance de l'environnement a été préparé touchant à la fois l'eau, les sédiments, l'atmosphère et le bruit."
 
Lundi 27 octobre 2014, Costa Concordia Wreck Removal Project :
 
Samedi 18 octobre 2014, la sécurisation du Costa Concordia est terminée :

Les autorités portuaires de Gênes (I) ont annoncé que les travaux de mises en sécurité du Costa Concordia étant terminés, le démantèlement peut commencer. Luigi Merlo, le président des autorités portuaire de Gênes (I) a délivré les dernières certifications aux entreprises concernées. La première phase qui a débuté le 16 octobre concerne le retrait de tout le mobilier et les diverses structures composant l’habillage intérieur du navire, mais aussi tous les déchets qui se trouvent dans les parties sécurisées du navire. La majorité de ces matériaux et de ces déchets sera recyclée comme prévu dans le contrat de démantèlement.

Il est important de rappeler que le mobilier et les objets de décorations et diverses structures du navire ne sont officiellement pas à vendre selon le contrat passé entre la société propriétaire à ce jour du Costa Concordia "San Giorgio del Porto" et Costa Croisières. La société Costa Croisières se réserve le droit dans le cas contraire d’engager des poursuites judiciaires pour toute vente frauduleuse afin d’éviter tout marché macabre de cette terrible tragédie.

 
Mercredi 15 octobre 2014, le Costa Concordia filmé par un drone à Gênes (I) :
 
Dimanche 5 octobre 2014, les premières photos :
Découvrez grâce au site du journal italien "ANSA.it" les premières photos du démantèlement du Costa Concordia à Gênes (I) : http://bit.ly/Z0Nwvm
 
Vendredi 12 septembre 2014, le démantèlement débute la semaine prochaine :
Selon le site "la Répubblica.it" qui publie un communiqué de presse de "l’Association nationale en mémoire du Concordia", le démantèlement du Costa Concordia débutera la semaine prochaine. La première étape consistera à retirer tout le mobilier et les matériaux non ferreux de l’intérieur du navire. Ces travaux dureront environ entre quatre et cinq mois et seront effectués par la société UNICA. Quand cette première phase sera terminée le Costa Concordia aura été allégé d’environ 15 milles tonnes, se qui le fera passer d’une ligne de flottaison de 18 m à un peu plus de 15 m. Cette différence de 3 m est importante pour que le Costa Concordia puisse être remorqué dans le port de Sampierdarena anciennement San Pier d'Arena à quelque 16 km environ de son lieu actuel, sans avoir à draguer le fond de la mer. Là débutera la deuxième phase, celle du démantèlement des ponts supérieurs et ensuite le dernier remorquage dans la cale sèche N° 4, celle où la coque sera à son tour détruite.
 
Jeudi 28 août 2014, le mobilier et les matériaux du Costa Concordia ne sont pas à vendre :
Selon le site ANSA.it de ce jour, des associations de bienfaisance souhaiteraient récupérer du mobilier qui pourrait être réutilisé et donné à des personnes dans le besoin. Ferdinand Garre, le directeur général de San Giorgio del Porto a informé lors d’une réunion à la préfecture de Gênes que très peu de mobilier est réutilisable du fait de leur long séjour dans la mer. Le nouveau propriétaire du Costa Concordia, déclare aussi que 80 % des matériaux vont être recyclé, et qu’une partie est considérée comme des déchets et doivent être traité comme tel. Ferdinand Garre, a souligné aussi que le consortium San Giorgio del Porto et Saipem se sont engagés envers Costa Croisières à ne pas céder des objets ou matériaux avec le logo Costa Concordia, pour éviter la vente souvenir de produits ayant appartenues à cette catastrophe.
 
Samedi 23 août 2014, le démantèlement débutera au plus tard début septembre :
La réunion préparatoire sur la sécurité des opérations de démantèlement du Costa Concordia entre les autorités portuaires et les syndicats s’est déroulée hier vendredi. Le président du port Luigi Merlo a déclaré que les opérations préparatoires sont en cours d’achèvement, et que la première partie du démantèlement va démarrer au plus tard début septembre. Cette première partie devrait durer environ cinq mois, ensuite le Costa Concordia sera de nouveau remorqué dans une autre partie du port (cale sèche) où le démantèlement se poursuivra. Le stripping qui est la première partie du démantèlement consistera à supprimer tous les ponts supérieurs, cet à dire au-dessus de la coque du pont 6 Gran Bretagna au pont 14 où se trouve des locaux techniques et le reste de la cheminée.
 
Lundi 4 août 2014 à 15 h 51 les recherches reprennent demain sur le Costa Concordia :
Les recherches pour retrouver le corps du membre d’équipage toujours porté disparu vont débuter demain mardi 5 août. 50 hommes dont des plongeurs vont se disperser sur les ponts 3 et 4 et passer au peigne fin toutes les parties de ces ponts…
 
Dimanche 3 août 2014, visite touristique du Costa Concordia :
La chaîne de télévision italienne TG5 nous informe qu’une visite en bateau autour du Costa Concordia a été mise en place sur le port du centre de Gênes, le billet coûte 6 euros. Comme à Giglio le Costa Concordia attire toujours autant de monde…
 
Samedi 2 août 2014 le Costa Concordia sera recyclé à 80 % :

Le Costa Concordia ne sera détruit qu’à 20% ! Les 80 % du navire seront quant à eux totalement recyclés (comme nous le signalions il y a quelques semaines) normalement dans le bâtiment et l’industrie.

Après avoir vidé les ponts supérieurs de tout le mobilier, les tissus, les décors, etc., les ponts seront découpés horizontalement, en évitant bien entendu de déstabiliser le navire, des calculs sont en cours d’études pour permettre cela.

Ensuite, la coque sera vidée de toute l’eau souillée grâce un système de pompage et transférée par camion-citerne dans un centre de traitement des eaux usées. Puis la coque sera vidée de tous les produits polluants (alimentaires, produits nettoyants, huile, carburant, etc.), ensuite toutes les parties électriques et mécaniques seront démontées et tout cela sera aussi recyclé.

Au final, la coque sera après lavage découpé en trois parties, l’avant, l’arrière et le milieu là aussi la ferraille sera recyclée.

On le remarque le Costa Concordia va continuer à vivre, peut être même que demain un objet de votre cuisine contiendra une partie de ce navire, mais vous ne le serait jamais.

 
Lundi 28 juillet 2014, les deux sociétés en chargent du démantèlement :

SAIPEM et San Giorgio del Porto sont les deux sociétés italiennes qui vont avoir la lourde responsabilité de démanteler le Costa Concordia, courte présentation de ces deux sociétés :

SAIPEM est une filiale du groupe ENI, elle est numéro un mondiale dans son activité, elle a été créée en 1956 et son siège social se trouve à Milan, elle emploie 33 400 personnes dans le monde, et elle est spécialisée dans la recherche et les forages pétroliers. SAIPEM à une grande expérience de la protection de l’environnement.

En ce qui concerne San Giorgio del Porto, cette société est bien connue à Marseille du fait qu’elle est la maison mère de la CNM (Chantier Naval de Marseille), créée en 1928, comme chantier naval traditionnel elle va grossir pour devenir une référence mondiale dans la réparation et la conversion de tous les types de navires, elle emploie environ 140 personnes. Le groupe réuni, San Giorgio del Porto, T.Mariotti,  Mariotti Yachts, CNM Marseille, sous la présidence de Ottavia Garrè de la holding GIN Genova Industrie Navali.

 
Lundi 27 octobre 2014, Costa Concordia l'arrivée à Gênes :
 
San Giorgio del Porto :
Présentation en vidéo du chantier naval "San Giorgio del Porto" de Gênes, maison mère du chantier naval de Marseille.
Gênes (It)Marseille (Fr)
  
 

 

Contact site et mentions légales