Le Costa Concordia
 

 

 

 

 

 

 

 
Les actualités 2015
201220132014201520162017
 
Mardi 1 décembre 2015, le nouveau visage de Francesco Schettino :
Photos : Heidi Molstad Andresen
 
Dimanche 1er novembre 2015, le site de Monique Mauve, à découvrir :

Je veux aujourd’hui en ce jour de la "Toussaint", vous présenter un site français qui aborde avec une vision différente de celle qui circule dans les médias internationaux, sur la totale culpabilité du commandant du Costa Concordia Francesco Schettino. Monique Mauve interpelle par sa vision de l'enquête et sur la sentence, même si l’on partage la colère des familles des victimes et des rescapés, on doit se poser des questions et ne pas juger sa démarche. Quelle véritable satisfaction pourrait avoir toutes ces personnes surtout les familles des victimes ! Quel véritable deuil pourraient-elles faire, s'il n'y avait qu’un seul demi-coupable, si le procès n’était pas juste, si des coupables passaient aux travers ?

Moi aussi si j’avais perdu une personne sur le Costa Concordia, je pense comme eux que j’en aurais voulu qu’au seul commandant du navire, mais aurais-je eu pour cela raison ? Nous le remarquons avec le naufrage du Sewol, le commandant a été condamné à de la prison, mais le propriétaire du navire aussi ! Je ne montre personne du doigt, je ne juge personne, je n’accuse personne, mais je pense que les médias et la vox populi ne doivent pas se substituer à la justice, et doivent laisser les enquêteurs et magistrats faire leur travail en toute sérénité, dans le calme et sans aucune pression. L'affaire judiciaire est loin d'être terminée, malheureusement pour les familles qui pleurent un être cher !

Qui sommes-nous pour rajouter de la souffrance à la souffrance en transmettant à ces familles qui pleurent, nos visions trop négatives ou trop positives dans un sens comme dans l'autres qui ne correspondraient pas à la réalité ! Je ne suis pas juge, je ne suis pas enquêteur, et souvent la majorité des personnes qui parlent, et souvent à tort, ne le sont pas non plus ! La justice, quelque soit le pays fait quelques fois des erreurs, mais elle doit pouvoir travailler en toute sérénité, car souvent ces erreurs sont le fruit d’une trop grande pression médiatique…

Monique Mauve, exprime sa vision, comme moi j’exprime la mienne, avec du recul et de la modération du fait que nous ne sommes pas liés à cette affaire. Nous n’étions pas sur le Costa Concordia, et nous n’avons perdu personne, cela fait une grande différence, nous sommes chacun de notre côté des passionnés de cette affaire, des amoureux du Costa Concordia. Mais aussi, du moins je le pense, nous interpellons et nous poussons à la réflexion, pour que chacun puisse se faire sa propre opinion.

Merci Monique pour votre magnifique travail. moniquemauve.com

 
Jeudi 29 octobre 2015, le propriétaire du Sewol condamné à 7 ans de prison :

La Cour suprême de justice de la Corée du Sud, a confirmé la condamnation du PDG de la société "Chonghaejin Marine Co" propriétaire du ferry "Sewol", Kim Han-sik, à 7 ans de prison.  Kim Han-sik avait été déjà condamné en première instance à sept années de prison, coupable d’homicides involontaires du fait que le navire était en surcharge et mal rangé. Le naufrage avait fait 304 morts en majorité des étudiants.

 
Samedi 17 octobre 2015, à Giglio les travaux se poursuivent :

Les travaux de remise en état des fonds marins de la pointe Gabbianara de l’île de Giglio (I) se poursuivent, et cela, bien que les six plateformes est été retirées et une grande quantité de sacs de coulis (mortier). La fin des travaux est prévue pour le printemps 2016. Sur la photo prise ce-jour nous remarquons que la barge MICOPERI 30 est en action. Grazie GiglioNews.

 
Mercredi 14 octobre 2015, Marco répond à vos questions :

Voici les réponses aux questions des internautes par Marco Mannella :

Pourquoi n’y a-t-il pas de page sur les victimes du naufrage ?

"Pendant un peu plus de deux ans, il y avait une page dédiée aux victimes, mais je me suis trouvé dans une période où j’avais d’énormes problèmes personnels, et j’ai mal géré cette page… J’ai commis de graves erreurs, j’ai pris des décisions sans demander l’avis de l’association de défense des victimes et naufragés du Costa Concordia."

Cela a donc créé une polémique avec eux ?

"Oui, une grave polémique sur mes décisions de gestion de la page, avec la présidente du collectif, qui m’a en plus reproché de faire une forme de publicité à Costa Croisières, et de dire trop « Merci » ! Pour moi, cela n’est que de la politesse, je dis simplement merci du fait que j’utilise des documents appartenant à Costa Croisières alors qu’ils pourraient me l’interdire."

Comprenez-vous sa réaction ?

"Oui !"

La mémoire des victimes sans page dédiée à elles, est-elle présente sur le site ? Ne sont-ils pas oubliés au détriment du navire ?

"La mémoire des victimes est toujours présente et indissociable du site sur le naufrage du Costa Concordia, et le restera à jamais, même si la présence des noms des victimes n’est pas mentionnée sur le site leconcordia.fr. Je regrette profondément d’avoir dû prendre cette décision, qui n’est pour moi pas définitive !"

Des regrets suite à ces erreurs ?

"Je regrette bien sûr mes erreurs qui, quelles que soient les raisons ou faiblesses du moment de ma part, sont impardonnables et je l’ai toujours reconnu, mais ma voix n’est pas entendue !"

L’avenir du site sans les noms des victimes, a-t-il une raison de se poursuivre ?

"Oui ! Je le crois fortement ! Enfin tant que ma santé me le permettra, et cela, le plus longtemps possible j’espère…"

Avez-vous des contacts avec les médias, sinon êtes-vous déçu ?

"Oui ! Certains d’entres eux me contactent pour avoir des infos, ou viennent sur le site pour savoir s’il y a quelques choses à gratter, la souffrance, la misère, les catastrophes ou guerres, font vendre ! Mais cela ne va pas plus loin. Il faut dire que je n’attends rien d’eux, je suis à des années lumières de leurs boulots et de la une de leurs journaux, donc je ne suis pas déçu…"

Vos souhaits ?

"Aujourd’hui je ne souhaite simplement que deux choses, poursuivre la route que je me suis tracé un soir de janvier 2012, la mémoire de ce naufrage ! Et qu’un nouveau dialogue pour un apaisement soit créé avec le collectif des naufragés, et qu’avec eux nous puissions créer une page qui corresponde totalement à leur souhait de mémoire. Je reste totalement disponible à eux, mais s’ils considèrent quand même que j’ai commis une trahison irréparable, et qu’ils pensent que cela ne serait pas une bonne chose de reprendre contact avec moi et que la confiance entre nous est totalement rompue, je veux qu’ils sachent que je resterai quand même toujours présent à leurs côtés."

Tristes de cette situation ?

"Comment moi, comment pourrais-je être triste de cette situation ? Alors que c’est eux qui souffrent ! Ils soufrent, car ils n’ont plus confiance, ils souffrent, car ils sont meurtris dans leurs âmes et dans leurs chairs… Comme je le dis plus haut je poursuis ma route sur cette affaire, qui elle est vraiment triste, du fait qu’aujourd’hui la véritable vérité n’est pas mise à jour. Le sera-t-elle un jour ? Mystère !!"

Francesco Schettino ?

"Comme tous chauffards de la route, il est coupable, mais il ne conduisait pas une simple voiture ! Il pilotait un navire de 290 m de long… Donc, je pense qu’une nouvelle enquête doit être mandaté, elle à sûrement de nouvelles mauvaise surprises à nous apporter, peut être aussi remettre sur le devant de la scène, les coresponsables de ce naufrage pour qu’ils soient jugés comme il se doit, pas seulement avec du sursis et des amendes. Espérons que l’appel des différentes parties civiles ira dans ce sens !"

La direction de Costa Croisières ?

"Là je m’avance, sur un terrain miné, mais bon je m’y risque ! Comme toute personne morale ayant la gestion d’une entreprise, elle à sa part de responsabilité, mais comme pour le commandant du navire, elle n’est pas seule à tenir les mannettes. Des personnes (des cadres) sont embauchées pour gérer au mieux les intérêts de la société, mais aussi pour donner des directives sur la politique à mener en matière de sécurité des personnes. S’ils font des erreurs, et si cela est prouvé, ils doivent être eux aussi condamnés, et peut-être plus lourdement que les officiers du navire, qui eux en fait ne sont que des salariés aux ordres de leurs supérieurs."

 
Mardi 29 septembre 2015, les coulisses des spectacles du Costa Concordia :

Le Costa Concordia comme tous les navires de croisières c’était la fête et les spectacles. Grâce à Davide Trentacoste entrez dans les coulisses de la préparation des spectacles sur le Costa Concordia et découvrez un de ses spectacles. Merci à Davide Trentacoste

 
"Célébration"
 

 

Mercredi 9 septembre 2015, les musiques des films documentaires officiels :

Je souhaite vous faire partager quelques musiques qui concernent les films officiels sur le Costa Concordia. En premier, la musique du film promotionnel de Costa Croisières pour la mise en service du Costa Concordia en 2006 et ensuite les musiques du renflouement et de l’arrivé du Costa Concordia à Gênes (I). Bonne écoute !  

"Geri Don" - Mehrdad Ashrafian

"Panoramic Adagio" - Chris White

"Stirring Spirit" - Angela Little, Lee Groves, Peter Marett

 
"Interstellar" - Kaveh Cohen, Michael Nielsen
 
Jeudi 6 août 2015, un concours pour un projet de phare en mémoire du naufrage :

En début d’année a été lancé un concours international des architectes et étudiants en architectures pour le projet "Concordia Lighthouse Competition". L’idée est d’étudier la possibilité de construire un phare du 3e millénaire pour éviter que des catastrophes comme celle du naufrage du Costa Concordia se renouvellent.

Le concours a duré du mois de mars au mois de juillet 2015, et les gagnant sont d’origine polonaise et belge, Gwizdala Andrzej et Adrien Mans. Leur projet s’appelle "Lightscape", ce sont de fines barres métalliques qui s’illuminent grâce à l’énergie solaire. Ce phare serait aussi équipé d’une passerelle où les promeneurs pourraient se balader comme s’ils volaient au-dessus de la mer.

Ce projet ne verra sûrement pas le jour à Giglio (I), la municipalité l’avait laissé entendre il y a quelques mois, mais peut-être en voyant l’œuvre cela pourrait peut-être les faire changer d’avis et donner un véritable mémorial au naufrage du Costa Concordia.  

Merci pour les photos à : Archdaily.com

 
Samedi 18 juillet 2015, la chanson du naufrage :

Antonello Tonna, pianiste sur le Costa Concordia et la chanteuse hollandaise Justine Pelmelay, étaient le soir du naufrage sur le navire, quelques semaines après ils enregistraient cette chanson en mémoire au naufrage, "Il tempo si è fermato" (le temps s’est arrêté).

 
 
Jeudi 9 juillet 2015, Francesco Schettino à Salerno :
Francesco Schettino poursuit la présentation de son livre, hier il était à l’hôtel Mediterranea de Salerno (I), toujours accompagné de Vittoriana Abate. La maison d’édition Graus editore a même créé pour l’occasion une page Facebook dédiée au livre :
 
 
Mercredi 8 juillet 2015, l'ex-commissaire de bord voulait de l'argent contre son silence :

Selon le journal italien "Genova repubblica" du 25 juin dernier, un ancien commissaire de bord du Costa Concordia, Umberto Amato, a tenté d’extorquer Costa Croisières et cela quelques mois après le naufrage sur l’île de Giglio (I). Umberto Amato avait menacé la compagnie Costa de dévoiler des irrégularités dans l’entretien du navire si son employeur ne lui verser pas une grosse somme d’argent en échange de son silence. Le procureur de Gênes (I) a demandé sa mise en examen pour extorsion de fonds et qu’il soit présenté devant le tribunal pénal de Gênes (I) pour y être jugé.

 
Mardi 7 juillet 2015, présentation du livre de Francesco Schettino à Meta di Sorrento (I) :

Francesco Schettino a présenté son livre "La verità sommerse" la vérité submergée, comme une véritable Star avec un avocat de poids la journaliste de la RAI, Vittoriana Abate, dans sa ville de Meta di Sorrento (I) le 25 juin dernier.

 
 
 
Lundi 6 juillet 2015, "Non" au livre de Francesco Schettino :

Cristiana Ricci propriétaire de la librairie Marradi à Livourne (I) a décidé de boycotter le livre de Francesco Schettino et elle le fait savoir en l’affichant sur sa vitrine. Grazie TGCOM 24

 
Mercredi 17 juin 2015, "Le Voci della Concordia" les voix du Concordia :
 
 
Vendredi 5 juin 2015, sortie du livre de Francesco Schettino "La vérité submergée" :

Le voilà le livre de Francesco Schettino, ce livre qu’il avait tant promis, ce livre où il promet de dire toute la vérité sur cette terrible soirée du 13 janvier 2012, "La verità sommerse" la vérité submergée.

"Ces alarmes sont la base de cette nuit. En l'absence d'autres sons, pendant la journée, quand je reste dans un silence absolu, elles réapparaissent, avec le bruit de verre cassé des fenêtres.

... Aux insultes que j’ai subies dans cette salle d'audience du Tribunal, je veux répondre par une prière, qui je suis sûr sera partagé par toutes les personnes aujourd'hui. Une prière qui est présente dans ma vie de tous les jours, pour les personnes qui ne sont plus, les victimes de ce maudit accident. Ce sont les derniers mots de cette déclaration spontanément interrompue, ces mots que l'émotion m'a empêché de dire publiquement sur ces trois années."

Francesco Schettino

Pour vous procurer le livre : www.grauseditore.it

 
Mercredi 3 juin 2015, la médaille de l'Ordre national du mérite pour la gestion du naufrage :

Hier mardi 2 juin jour de la fête de la République italienne le Préfet de Grosseto (I) Anna Maria Manzone a décoré le maire de l’île de Giglio, Sergio Ortelli, le commandant des pompiers de la ville de Grosseto (I), Ennio Aquilino et l’ex-président de la province de Grosseto (I) et conseillé régional, Leonardo Marras, de la médaille de l’Ordre national du mérite. Ils ont eu pendant 7 jours la gestion du naufrage du Costa Concordia, "organisation des secours, identifications des rescapés et la recherche des corps des 32 victimes". Et cela, dans l’attente de la déclaration par le Président de la République italienne de l’époque Giorgio Napolitano de l’état d’urgence.

Grazie GiglioNews

 
Mercredi 27 mai 2015, "Le Voci della Concordia" :

"Le Voci della Concordia", en français les "Les voix du Concordia", c’est le titre du livre qui a été présenté au grand public le 16 mai 2015 à Grosseto (I), par les auteurs Angela Cipriano et Guido Fiorini. Les auteurs veulent comprendre et faire comprendre les raisons de ce naufrage et les suites qui en découlent, et cela, en donnant la parole à tous les protagonistes de l’affaire "rescapés, familles des victimes, secours, autorités italiennes, etc."

Le livre n’est pour l’instant disponible qu’en Italie, mais les auteurs m’ont confirmé qu’ils allaient étudier la possibilité de faire une version française et anglaise. J’ai personnellement lu ce livre et je vous le conseille, pour les personnes qui parlent italien bien sûr, il est très bien écrit et surtout plein d’émotions et de détails qui étaient pour l’heure ignorés du grand public.

Si vous souhaitez acheter la version italienne, voici le site où vous pouvez vous le procurer : LibroCo.it

Grazie Angela e Guido !

  
 
 
Mardi 26 mai 2015, le naufrage a créé des liens d'amitiés entre les sauveteurs et les rescapés et même un mariage :
Le naufrage du Costa Concordia n’a pas laissé que du chaos et de la tristesse, mais il a aussi créé des liens d’amitiés entre les passagers et les sauveteurs.

Il y a quelques semaines un mariage civil a été célébré dans la commune de Celenzano (I), la mariée Antonella Cipriani de Florence (I) a voulu comme président un employé de la commune de Giglio, Aldo Bartoletti, qui le soir du naufrage l’avait récupéré dans son embarcation.

Et le témoin de la mariée n’était autre que son amie Nicla qui était avec elle sur le Costa Concordia. À noter que les deux femmes reviennent régulièrement à Giglio pour revoir avec plaisir et émotion les personnes qui les ont sauvées de la mort ce terrible soir.

Plus récemment c'est à Giglio Campese que Francesco et Lorenza (photo de droite) se sont marié, lui carabinier à Rome (I) et en intervention sur l'île de Giglio le soir du naufrage, elle passagère du Costa Concordia.  Grazie ANSA.it et GiglioNews

 
Vendredi 15 mai 2015, la biennale de Venise et le Costa Concordia :
La 56e biennale internationale d’art contemporain cette année à Venise a ouvert ses portes, et cela du 9 mai au 22 novembre 2015. L'artiste américain Doug Fishbone a créé une œuvre sur le naufrage du Costa Concordia. Photos : Thierry Bale et Sebastiano Luciano
 
Vendredi 24 avril 2015, "La vérité submergée" :

Elle s’appelle Vittoriana Abate, elle est journaliste à la RAI, mais la presse italienne la présente aussi comme la nouvelle compagne de Francesco Schettino. Elle a publié un livre sur l’histoire de Francesco Schettino, "La vérité submergée".

Elle y raconte la vie de Francesco Schettino et son expérience professionnelle, 30 années sur les navires, trente années sur la mer. Ce livre dévoile toute la vérité sur le naufrage, sur les témoins exclus du procès, il parle aussi longuement des familles des victimes, des plus de 3000 passagers, et les plus de 1000 membres d’équipage.

Francesco Schettino veut que le monde entier connaisse les raisons qui ont provoqué l’accident et la mort de 33 personnes. Bientôt dans les librairies italiennes et espérons dans les librairies françaises, pour que les familles des victimes françaises et les rescapés français puissent avoir la version de l’ex-commandant du Costa Concordia.

 
Samedi 18 avril 2015, la démolition et le recyclage des navires pour la ville de Piombino (I) :

La polémique sur le choix du port de Gênes (I), plutôt que celui de Piombino (I) en 2014 pour le démantèlement du Costa Concordia était arrivé jusqu’aux oreilles du Pape François. Qui lors d’une messe au balcon du Vatican avait appelé les décideurs de ce projet à plus de responsabilité, de sérieux et de respect envers les salariés du chantier naval et de l’aciérie Lucchini de Piombino (I).

L’État italien à l’époque s’était engagé envers la région de Toscane pour que le chantier naval de Piombino (I) devienne le numéro 1 du démantèlement des navires en toute sécurité de la Méditerranée. C’est chose faite, et c’est le consortium "San Giorgio del Porto / SAIPEM / Groupe Neri" créé pour le démantèlement du Costa Concordia qui aura la gestion du site.

Tous les moyens seront mis en place avec des technologies de pointe, telles que le matériel de manutention, de découpage, de recyclage, de transport, de gestion avec du personnel hautement qualifié pour le recyclage des navires, et cela, avec l’aide et le contrôle d’experts, en ingénierie marine, spécialistes en protection de l’environnement, de la sécurité et de la santé.

37 % de la flotte mondiale est européenne et les armateurs de ces flottes de navires se sont engagés avec l’État italien pour que la démolition des navires se fasse à Piombino (I) à partir de la mi-2016. Voici le film présenté à Florence (I) au président de la région toscane Enrico ROSSI, au mois de mars 2015.

 
Mardi 14 avril 2015, l'épave du Costa Concordia dans un film primé aux Oscars et aux Césars :
Au début du mois de mars dernier, je vous parler que l’épave du Costa Concordia était dans un film franco/italien qui a reçu l’Oscar du meilleur film en langue étrangère aux USA en 2014, mais aussi un César en 2014 pour le meilleur film étranger. "La grande bellezza" en français "La grande beauté", comédie dramatique écrite et réalisée par Paolo Sorrentino dont quelques scènes ont été tournées en septembre 2012 à Giglio, quelques mois après le naufrage du Costa Concordia. Le montage ci-dessous représente quelques passages du film et l’acteur principal Toni Servillo sur les hauteurs de l’île de Giglio face au Costa Concordia. Dans la vidéo ci-dessous découvrez la bande annonce du film où l’on voit le Costa Concordia :
 
Jeudi 2 avril 2015, Franco Gabrielli nouveau Préfet de police de Rome  :

Franco Gabrielli le chef de la Protection civile italienne qui a eu en charge le lourd dossier du naufrage et du retrait du Costa Concordia de l'île de Giglio (I) est devenu cet après-midi le nouveau Préfet de Rome (I). À la demande du ministre de l’Intérieur Angelino Alfano, le président du Conseil italien Matteo Renzi a accordé cette promotion au chef de la Protection civile en remplacement de Guiseppe Pecoraro, qui part à la retraite.

Franco Gabrielli s'il a mené avec brio, contre vents et marées pendant plus de trois ans et demi le long et périlleux combat du renflouement du Costa Concordia et son voyage à Gênes (I), il a été surtout l'homme qui dès les premières heures du naufrage a mis tous les moyens humains et matériels possibles pour sauver les personnes encore prisonnières du navire, pour la recherche des corps des victimes et l'aide aux rescapés présents sur l'île dont quelques 200 blessés.

Par la suite il a été l'un des acteurs principaux de la réussite de l'opération du retrait de Giglio du Costa Concordia, et là encore de la mise en place d'une protection efficace contre les risques de pollutions et de destructions de l'écosystème marin.

 
Mardi 31 mars 2015, "Capitaine couard ? Ou trafic de drogue international ?

"Le capitaine couard" voilà comment la presse italienne avait surnommé Francesco Schettino, du fait que tout le monde pensait qu’il avait fait cette manœuvre juste pour les beaux yeux d’une belle blonde. Ensuite cela a été pour un ancien commandant à la retraite avec qui l’ex-commandant du Costa Concordia avait travaillé. Puis pour faire plaisir à un membre d’équipage qui avait sa famille sur l’île de Giglio (I).

Aujourd’hui la Guardia di Finanza (Douane italienne) démantèle un trafic international de drogue entre l’Amérique du Sud et l’Europe, et là les écoutes vont dévoiler une discussion entre deux membres de la mafia calabraise qui nous apprennent qu’une cargaison de drogue se trouvait sur le navire le soir du naufrage ! Cette information rappelle les menaces de Domnica Cemortan, la belle Moldave qui avait sommé au mois d’octobre dernier Francesco Schettino de dire la vérité, de parler d’un fameux sac et de l’hélicoptère venu chercher ce sac. Puis le maire de Giglio Sergio Ortelli qui lui aussi parle d’un sac contenant quelque chose d’important ou de précieux.

La folie d’un commandant prétentieux et incompétent comme beaucoup l’ont défini pourraient se transformer en une affaire de trafic international de drogue qui pour des raisons encore mystérieuses aurait provoqué le naufrage du Costa Concordia et la mort de 32 personnes. Francesco Schettino n’a peut-être pas abandonné le navire, il a peut-être protégé le sac si précieux, sa vie était peut-être en jeu… Cela n’est que suppositions, et les suites de l’enquête sur la mafia calabraise nous en apprendra peut-être un peu plus, voire nous démentira cette nouvelle énigme sur le naufrage…

 
Mardi 31 mars 2015, une cargaison de drogue sur le Costa Concordia :

Selon le journal italien "La Repubblica", l’organisation mafieuse 'Ndrangheta de la région de Calabre (I) cachait de la cocaïne dans les cales des navires de croisières, le journal aurait eu l’information suite à l’arrestation de deux parrains et de 18 complices de la mafia calabraise il y a environ un mois.

Selon les écoutes de la police financière italienne, les deux parrains parlaient par codes : "Vous vous souvenez de la « princesse » de quelle marque était-elle ?" Le deuxième interlocuteur lui répond : "Le bateau qui a été la risée du monde entier ? Il s'est également bien foutu de nous". Là les enquêteurs comprennent qu’il s’agit du Costa Concordia.

Ce vaste trafic de drogue entre l’Amérique du Sud et l’Italie a été démantélé par la police italienne, la drogue était chargée sur les navires de croisières de plusieurs compagnies. Cela à l’insu des officiers et des commandants ? Rien ne filtre pour l'heure, l’enquête va devoir élucider ce détail, du fait que des membres d’équipage étaient mêlés, ils déposaient la drogue dans les cabines de certains passagers.

Les ports de chargement de la drogue étaient ; Saint-Dominique, le Panama, la Floride et le Pérou, la drogue était cachée dans les produits alimentaires où dans des sacs selon le journal.

Toujours d’après le journal une cargaison de cocaïne était sur le Costa Concordia le soir du naufrage, mais elle n’a jamais été retrouvée. Domnica Cemortan et le maire de Giglio (I) Sergio Ortelli avaient parlé fin 2014 d’un sac qui contenait une cargaison précieuse le soir du naufrage, Domnica Cemortan avait même parlé de la venue d’un hélicoptère pour récupérer ce sac.

Sergio Ortelli - 51e audience du procès 17 novembre 2014 : "Les premières personnes que j’ai rencontrées, je présume de Costa, étaient deux marins qui avaient un sac avec de l’argent* à l’intérieur, d’après ce que j’ai cru comprendre. Ils m’ont demandé où il pouvait le mettre, j’ai proposé de le mettre dans ma maison. Ensuite, je n’ai plus revu les deux marins et je ne sais pas où ils ont transporté le sac. Je n’ai jamais vu le contenu, mais j’ai pensé qu’il y avait à l’intérieur quelque chose d’important et de précieux."

Domnica Cemortan - début octobre 2014 : "Je sais ce qu'il y avait dans le sac et si le procureur me le demande je le dirai, mais jusqu'à présent il ne semble pas intéressé. Je suis allé avec mon avocat faire une déclaration. Je suis allé devant la cour trois fois, j'ai parlé du pont 11, le procureur connaît ma version, mais ils ne se sont pas intéressés pour en apprendre davantage, je suis allé trois fois au tribunal ! Cette personne a pris quelque chose du navire et la mit dans l'hélicoptère. Il y avait beaucoup de blessés sur le Concordia, mais à l'époque il fallait faire quelque chose, j'ai vu cet objet sur l'île. J'ai vu, et après cette personne m'a dit, "bon, d'accord", il a donné la chose qu’il avait tenue. C’était un objet de grande taille. Mais je ne suis pas un juge pour parler de ces choses."

Francesco Schettino était-il informé de la présence de la drogue sur le navire ? D’autres officiers du Costa Concordia étaient-ils au courant ? Le Costa Concordia se serait-il approché de l’île de Giglio pour effectuer un déchargement ou un chargement ?

D’autres navires de Costa (Magica, Serena) et de MSC transportaient de la drogue et cela depuis de nombreuses années selon le journal italien. Plus récemment, une collaboration entre les polices américaines et de divers pays européens dont l’Italie a permis de saisir le 11 mars dernier, 7 kg de cocaïne sur un navire le "Norvegian Sun" et l’arrestation de 5 membres d’équipage. En 2008 à Savone (I), de la drogue avait été saisie et des membres d’équipage arrêter sur le Costa Magica.

Les directions des compagnies de croisières, Costa Croisières, MSC Croisières et Norvegian Cruise Line, n’auraient pas été au courant de ces trafics selon le journal qui cite une information de la police italienne.

 
Vendredi 27 mars 2015, chanson de Kendan "L'erreur est humaine. Abandonner est Schettino" :

Le rappeur italien de Pérouse Kendan va sortir un single sur le naufrage du Costa Concordia. Son titre "L’erreur est humaine. Abandonner est Schettino !"

L’artiste s’interroge au travers de ses chansons sur notre société et sur la mentalité des humains en général, et des italiens en particulier : "Je ne condamne pas l'erreur humaine, mais il faut se concentrer sur la culpabilité de l'abandon du navire avant le sauvetage des passagers sur l'impunité et l'impudence du commandant qui n'a pas hésité également à tenir plus tard un discours sur la question."  Il y a quelques mois il avait sorti un disque sur les méfaits de la drogue, de la violence et de la délinquance qui gangrènent la ville de Pérouse.

 
 
Samedi 21 mars 2015, pas de phare mémoire à Punta Gabbianara en mémoire au naufrage :
Punta Gabbianara (pointe Gabbianara), c’est à cet endroit de l’île de Giglio (I) que le Costa Concordia a percuté le rocher, c’est aussi ce lieu que la municipalité de Giglio veut éclairer. Pour cela le maire et le conseil municipal ont fait appel à projet, d’où l’idée soumise par des personnes de construire un phare qui éclairerait ce lieu et qui porterait le nom de "Concordia". Le maire de Giglio Sergio Ortelli ne veut pas en entendre parler, il dit que la plaque commémorative gravée au nom des 32 victimes suffisait pour la mémoire du naufrage. Il maintient que ce lieu doit être éclairé, mais pas par un phare et encore moins avec le nom "Concordia". Pourtant l’idée était belle, "Frontière vulnérable entre terre et mer, ciel et terre, lumière et obscurité."
 
Samedi 7 mars 2015, Francesco Schettino bientôt réintégré chez Costa ?

Le rédacteur en chef d’un grand et sérieux journal italien a répondu aujourd’hui à l’interrogation d’un lecteur sur le futur de Francesco Schettino, avec sa réponse il nous en apprend un petit peu plus sur les suites de l’affaire.

D’abord que la Cour de révision de Florence (I) va examiner le bien-fondé (et cela, le 25 mars), de la demande du parquet de Grosseto (I) sur le risque réel de fuite (après le gag télévisé de "le Iene") de l’ancien commandant du Costa Concordia !

Mais examiné ne veut pas dire que Francesco Schettino sera placé en détention le jour même, ou même dans les jours qui suivent, non la Cour de révision ne va se prononcer que sur, "le risque de fuite", si risque il y a !

Mais en plus le commandant Francesco Schettino, oui, je dis bien "commandant", pourrait même se voir autorisé à reprendre les commandes d’un navire bien avant la fin des cinq années d’interdiction prononcées par le tribunal de Grosseto (I), et cela grâce au tribunal du travail de Gênes (I), qui par la voix du juge Enrico Ravera donnera son verdict sur le licenciement du commandant Schettino par Costa, après Pâques !

Le rédacteur en chef, explique, qu’hier (vendredi) au tribunal du travail de Gênes (I) était étudié la possibilité que soit annulé le licenciement du salarié Francesco Schettino, par son employeur Costa Croisières, et par là même qu’il ne serait pas totalement reconnu responsable du naufrage (il avait une autorité supérieure au dessus de lui), et qu’il doit réintégrer son poste chez "Costa".

Tribunal du travail de Gênes (I) saisi à l’époque par Costa pour faire valider le licenciement de Francesco Schettino. Dans le cas de figure d'une réintégration de Francesco Schettino, le tribunal du travail de Gênes (I) pourrait contredire le verdict du tribunal de Grosseto (I), ce qui peut freiner la décision du tribunal de Florence (I).

L'aberration dans cette affaire c'est que le tribunal pénal s'est prononcé sur la responsabilité avérée du commandant Schettino avant le tribunal du travail, qui doit lui se prononcer, et cela, depuis plus de deux ans, sur la légalité du licenciement de ce dernier.

Enfin, pour le rédacteur en chef de ce journal, cela est la faute de l’ancien ministre du Travail qui a totalement raté sa réforme sur le droit au licenciement, mais aussi à un code pénal qui laisse toujours une porte de sortie aux coupables de délits et crimes.

Bien sûr, il peut aussi y avoir l'assignation à résidence, ou à ne pas quitter le territoire de la commune de Meta di Sorrento (I), mais dans tous les cas la mise en détention de Schettino est une alternative qui reste minime pour le rédacteur en chef.

Madonna, un imbroglio con salsa italiana !

 
Jeudi 5 mars 2015, deux chansons de Patti Smith écrites sur le Costa Concordia :
La chanteuse Patti Smith a sorti en 2012 l’album "BANGA", deux chansons de cet album "Banga et Seneca" ont été écrites sur le Costa Concordia. La chanteuse américaine avait été invitée par le réalisateur français Jean-Luc Godard au moment où il tournait son film "Socialisme" en 2009, elle était accompagnée de son guitariste Lenny Kaye. Pour Patti Smith, ces deux chansons resteront à jamais liées au Costa Concordia. Quand Jean-Luc Godard a tourné son film sur le Costa Concordia en 2009, le commandant et conseiller technique du navire était Francesco Schettino.
 
Mercredi 4 mars 2015, l'épave du Costa Concordia dans un film primé aux Oscars et aux César :
L’épave du Costa Concordia dans un film franco/italien qui a reçu l’Oscar du meilleur film en langue étrangère aux USA en 2014, mais aussi un César en 2014 pour le meilleur film étranger. "La grande bellezza" en français "La grande beauté", comédie dramatique écrite et réalisée par Paolo Sorrentino dont quelques scènes ont été tourné en septembre 2012 à Giglio, quelques mois après le naufrage du Costa Concordia. Le montage ci-dessous représente quelques passages du film et l’acteur principal Toni Servillo sur les hauteurs de l’île de Giglio face au Costa Concordia. Le film sera diffusé sur la chaîne de Tv belge, "BE1" vendredi 6 mars à 4 h 40 ou le vendredi 20 mars sur BE Ciné à 9h, pour les abonnés Numéricâble.
 
Lundi 2 mars 2015, les funérailles de Russel en Inde :
Les funérailles du membre d’équipage Russel Terence Rebello ont eu lieu dans sa ville natale en Inde, le dimanche 22 février 2015.
 
Dimanche 22 février 2015, un mémorial dédié au naufrage du Costa Concordia :
Le maire de la commune de Castelnuovo di Garfagnana (I) Mario Puglia en Toscane, a fait construire deux statues sur les hauteurs du village dédiés au naufrage du Costa Concordia. La première représente Francesco Schettino, elle symbolise, "La disgrâce", l'ex-commandant a des oreilles d'âne. La seconde représente Gregorio De Falco, elle symbolise "L’honneur". Grazie mille Borghesi
 
Mercredi 18 février 2015, Kevin Rebello ramène le corps de son frère Russel en Inde :
Kevin le frère de Russel Rebello le membre d’équipage décédé du Costa Concordia, a annoncé sur la page Facebook en mémoire à Russel, que dans quelques heures il quittera Gênes (I) avec le corps de son frère pour l’Inde. Comme il l’a si souvent dit lui-même "Ils rentrent à la maison !" Je suis de tout cœur avec lui et sa famille pour cette nouvelle épreuve des obsèques.
 
Dimanche 15 février 2015, Olivier de Kersauson parle du naufrage du Costa Concordia :
Olivier de Kersauson ne charge pas Francesco Schettino sur Europe 1. Quelques morceaux de son interview : "Une réalité technique, il faut évacuer 4 500 personnes. C’est un gros, gros village, c’est une petite ville qu’il faut évacuer. Ils viennent tous d’aménager dans ce village, qu’ils ne connaissent pas. En plus, c’est la tour de Babel ! C’est un sauvetage très lourd. Les meilleurs peuvent péter un plomb. Le fait qu’il (Schettino) est quitté le navire, cela a peut-être plus rendu service qu’autre chose, l’évacuation a été faite par des hommes plus capables que lui."
 
Samedi 7 février 2015, le Costa Concordia pendant sa période d'essai et son baptême :
Le début de la vidéo est un peu long, mais la suite est très émouvante !
 
Samedi 7 février 2015, Giglio capitale européenne de la sécurité en mer :
Les habitants de la petite île de Giglio (I) pensaient qu’ils allaient pouvoir retrouver le calme et la paix, en dehors de la période touristique. Et bien cela ne va pas être totalement le cas, du fait que cette petite île de Toscane va être sous les feux de la rampe, elle devient un centre européen de la sécurité en mer.

Tous les deux ans elle accueillera la Conférence Européenne de la sécurité en mer, et cela, sur les hauteurs de l’île à Giglio Castello, a indiqué le président de la Région toscane Enrico Rossi. Le président de la Région toscane sera dans les prochains jours à Giglio Castello pour signer le protocole d’accord avec le maire de l’île Sergio Ortelli.

Déjà en 2012, après le naufrage du Costa Concordia, une première conférence avait eu lieu à Giglio. Un système de contrôle par radar a été aussi installé, une première en Europe.

 
Dimanche 1er février 2015, le PDG de Costa veut éradiquer la culture italienne, par le transfert vers Hambourg (A) :

Le Concordia vous dévoilait l’info émanant du journal GiglioNews, elle se confirma aujourd’hui Costa Croisières va transférer 4 départements de son activité de Gênes (I) à Hambourg (A). La gestion actuelle du procès du naufrage du Costa Concordia va elle aussi être transférée en Allemagne.

161 salariés seraient concernés, le PDG de Costa Michael Tharmm a déclaré que le centre de la cellule de crise à Gênes n’est pas assez compétent, comparé à celui qui sera à Hambourg (A) qui est un centre d’excellence : "Le centre de gestion des opérations maritimes est un domaine crucial, un centre d'excellence en matière de sécurité. Et ici, il ne fonctionne pas. D'autre part, le cas Schettino et l'histoire du Concordia sont nés dans cette culture que j’ai l'intention d'éradiquer."

Pour le PDG de Costa, seulement 50 personnes seront sélectionnées pour partir dans le nouveau centre de gestion.

 
Mercredi 28 janvier 2015, Francesco Schettino parle dans l'émission Porta a Porta :

Pour les personnes qui parlent l’italien, je vous fais partager l’émission "Porta a Porta" diffusée hier au soir sur la RAI1. Francesco Schettino (par téléphone) et divers intervenants participent à cette émission.

Francesco Schettino : "Je ne me suis jamais soustrait à mes responsabilités et j’ai confiance en la justice pour obtenir un jugement au-delà de toute personnalisation. Je suis confiant dans la sentence ! Cette histoire n’a pas été racontée pour ce qu’elle est. C’est une histoire complexe et compliquée, et je n’ai jamais essayé de blâmer les autres, mais j’ai voulu expliquer ce qui s’est passé."

Rai.tv - Porta a Porta

 
Dimanche 25 janvier 2015, Israël Franco Moreno :
Pour le troisième anniversaire du naufrage du Costa Concordia le 13 janvier dernier, les plongeurs de Ravenna (I), membres de l’Association Nationale en Mémoire du Concordia ont déposé à Giglio une gerbe de fleurs. Là où se trouvait l’épave du Costa Concordia, là où 32 personnes ont perdu la vie un soir d’hiver 2012, là où Israël Franco Moreno, un plongeur qui travailler au renflouement du Costa Concordia a perdu lui aussi la vie. En mémoire au 33 victimes du naufrage.
 
Mercredi 21 janvier 2015, la société Costa va-t-elle déménager :

Selon le journal GiglioNews, la société Costa Croisières va transférer une grande partie de ses activités comme le centre d’appel, vers la ville allemande de Hambourg.

Ce transfert serait dû au fait que la maison mère de Costa, "Carnival" a déjà ses activités en Allemagne, mais une rumeur selon le journal, laisse entendre que la direction de Costa aurait très mal vécu les soupçons qui pèsent sur elle depuis le naufrage du Costa Concordia.

Le journal fait aussi écho au fait que les bâtiments de Costa à Gênes (I) là où est née la société auraient été agrandit et subit de nouveau aménagements, se qui serait un peu bizarre.

On peut être aussi étonné de la diffusion de cette information ou rumeur à l’approche du verdict du procès.

Mais si cela ce révéler vrai, cela porterait un coup de massue considérable à l’économie de la ville de Gênes (I).

 
Dimanche 18 janvier 2015, CODACONS dépose une plainte contre FINCANTIERI et RINA :

L’association italienne des consommateurs CODACONS, partie civile dans le procès du naufrage du Costa Concordia, a déposé plainte contre la société FINCANTIERI et la société RINA, pour refus d’accès aux documents relatif au générateur de secours du Costa Concordia.

FINCANTIERI est le constructeur du navire et RINA l’organisme privé de contrôle et de certification de navigation des navires. Pour les CODACONS, le Costa Concordia avait un problème technique et n’aurait pas dû être en service au moment du naufrage.

Déjà en décembre 1999, RINA avait été montrée du doigt par la société pétrolière TOTAL, qui lui reproché d’avoir donné de fausses certifications de navigations pour le pétrolier ERIKA qui avait coulé au large des côtes bretonnes. TOTAL avait été condamné à l’époque à payer des dommages et intérêts dans ce naufrage.

Les avocats des deux sociétés italiennes ont décidé de contre-attaquer.

Les CODACONS, explique sur leur site web que le fait que le générateur de secours ne fonctionnait pas, tous les systèmes (ascenseurs, treuils des chaloupes de sauvetage, éclairages) permettant la mise en sécurité et l’évacuation plus rapide du navire ont provoqué un nombre aussi important de victimes.

Pour les CODACONS, l’impact avec le Scole (rocher), qui a provoqué la panne du système électrique initial n’est pas responsable de la mort des 32 personne, ce qui va dans le sens de Francesco Schettino qui depuis le naufrage maintient cette version des faits.

Les CODACONS vont demander la saisie pénale de ces documents d’essais pour savoir qui est responsable de la mort d’un aussi grand nombre de passagers.

De son côté la société de contrôle RINA a mis en demeure les CODACONS et nie le fait que ces documents ne soient pas accessibles.

Cette démarche des CODACONS va-t-elle influencer la sanction contre Francesco Schettino seul les juges nous apporteront la réponse.

 
Jeudi 15 janvier 2015, une gerbe de fleurs pour les victimes :
L’Association Nationale en Mémoire du Concordia a aussi déposé deux gerbes à Giglio, pour les 33 victimes du naufrage. Plongeurs : Giorgio Padoan, Domenico Battistello, Renzo Ferretti, Giorgio Verdura, International Diving, Luigi Ruggeri.
 
Mercredi 14 janvier 2015, Costa Croisières crée une fondation :

Costa Croisières lance une fondation "Costa Crociere Foundation", cette fondation à pour but d’aider tous les projets environnementaux ou sociaux. En premier lieu cette fondation sera basé à petite échelle sur l’Italie, ensuite les décideurs souhaitent étendre l’action au niveau international. En matière sociale "Costa Crociere Foundation" souhaite apporter une aide aux personnes dans le besoin : "Dans notre programme social, nous cherchons à répondre aux principales causes de la pauvreté en donnant aux gens les outils dont ils ont besoin pour se sortir de la faim et de l'itinérance dans le long terme, et alléger le fardeau principal, il inflige à leur vie à court terme." 

Dans l’action pour l’Environnement "Costa Crociere Foundation" propose : "Alors que les difficultés économiques mettent la vie et les moyens de subsistance des gens en danger, la pollution de nos côtes ne doit pas être négligée comme un danger pour la santé humaine et à l'économie locale. L'Italie à de longues côtes et de notre fondation travaillera à les protéger. Si vous travaillez déjà pour lutter contre la pollution marine en Méditerranée, ou avoir une proposition qui intègre un ou tous les cinq piliers clés de notre programme environnemental, nous aimerions en parler avec vous, comment votre entreprise pourrait devenir une partie à long terme de notre mission. En travaillant ensemble, votre projet et notre vision pourraient catalyser le changement nécessaire de donner aux communautés locales et la faune locale un endroit plus propre, plus durable de vivre."

Cette action d’un groupe aussi puissant que l’armateur italo-américain est plus qu’honorable, mais peut étonner 3 ans après le naufrage du Costa Concordia et la colère des rescapés et des familles des victimes. Mais ne soyons pas critiqueurs avec cette action qui a le mérite de lancer un projet de grande envergure pour des actions humanitaires pour le social et l’environnement.

Costa crociere foundation

 
Mercredi 14 janvier 2015, les photos de la commémoration à Giglio :
GiglioNews.it
 
Mercredi 14 janvier 2015, la procession hier au soir à Giglio :
 
Mardi 13 janvier 2015, commémoration du naufrage à Giglio :

Ce midi a eu lieu la messe commémorative en l’église de Giglio en présence du ministre de l’Environnement Gianluca Galleti, du chef de la protection civile Franco Gabrielli et des représentants de Costa Croisières. Pendant la messe des écoliers de Giglio ont lu des prières en mémoire aux victimes. Des gerbes de fleurs ont aussi étaient jeté à la mer là où le Costa Concordia a percuté le scole. Ce soir une procession partira de l’église de Giglio et se rendra au bout du quai rouge, là où se trouve la plaque en mémoire des victimes.

En marge de cette commémoration, le ministre de l’Environnement Gianluca Galleti a déclaré que les six plateformes seront bien retirées de Giglio. 85 personnes travaillent déjà sur place, une soixantaine d’autres vont les rejoindre dans quelques jours. Les travaux de remise en état dureront un an pour un coût de 85 millions de dollars.

 
Lundi 12 janvier 2015, une plongée en mémoire des 33 victimes :
L’Association Nationale en Mémoire du Concordia, effectuera une plongée après la messe dans l’église de Giglio (12 h) pour déposer au fond de la mer deux couronnes de fleurs. Une pour les 32 victimes et une pour le plongeur Israel Franco Moreno mort lors de son intervention pour les travaux en vue du redressement du Costa Concordia.
 
Jeudi 8 janvier 2015, commémoration du naufrage à Giglio :

Pour le troisième anniversaire du naufrage du Costa Concordia la municipalité de l’île de Giglio organise une commémoration le mardi 13 janvier :

À 12 h – Messe en l’église Saint Lorenzo e Mamiliano par le père Lorenzo Pasquotti.

À 21 h 30 – Procession de l’église Saint Lorenzo e Mamiliano au Molo Rosso (Quai rouge) là où se trouve la plaque commémorative des 32 noms  des victimes.

À 21 h 45, 7s – Les cornes de brume de tous les navires et bateaux et les cloches de l’église rendront hommage aux victimes avec la bénédiction de la plaque commémorative par le père Lorenzo Pasquotti.

 
Jeudi 1er janvier 2015, bientôt 3 ans :
Le mardi 13 janvier 2015 à 21 h 45 sera commémorer le triste anniversaire du naufrage du Costa Concordia. Cette année sera la première année où le navire ne sera plus présent à Giglio (I).
 
Haut de page

 

Contact site et mentions légales